• Xv ( 19 )
  • Le Club ( 7 )
  • Vie du club ( 11 )
  • Ecole de Rugby ( 6 )
  • Séniors ( 28 )

     XV DE L'ERDRE VS RUSH

    Point de crunch ici ! Appellation commerciale importée par Antenne 2 en mal d'authenticité il y a une quinzaine d'années. Non ce sera le Derby de l'ardoise posé au crochet pour une projection horizontale comprise entre 0 et 55, (Si R: 140 mm => dimension ardoise: 510x250 ou 460x300 ou 460x250 avec crochet de 150 mm) ou appelé plus simplement le XVRUSH.

    Ce Xverush avait la particularité d'avoir un historique réduit à seulement 2 confrontations. Point de rivalité séculaire donc, et la densité des combats cumulés, n'avaient toujours pas rivalisé avec le premier jour de l'ouverture des soldes chez Pimkie. Nous en étions à une victoire chacun avec néanmoins un goal avérage particulier à notre avantage de + 1, ce qui donnait le statut encombrant de favori.

     

    Notons pour la petite histoire que la plus grosse tension entre les 2 clubs c'était produite il y a quelques années, lorsque les PTT d'alors, nous avaient soumis le transfert d' un certain Paddy O'lopéra, qui nous avait été présenté comme leur  incontournable troisième ligne centre irlandais. Mais trop gourmand en primes de matchs, ils avaient été contraints la mort dans l'âme, de s'en séparer et nous avaient donc proposé cette mutation. Cette facétie des Postetélécommunicationais nous servis de leçon, et punie notre naïveté, inhérente aux équipes évoluant en séries.

     

    Notons depuis l' excellent travail de Mr Yves Lopéra (car il s'agissait de lui) se rendant indispensable en agent d'accueil, rabatteur de paiement de licences, plongeur scaphandrier soudeur etc etc.



    En parallèle de l'actualité rugbystique, le Bernard Laporte nouveau avait remporté les élections pour la présidence de la FFR. Dans son programme, il a assuré vouloir aider financièrement les clubs amateurs pour leurs permettre de se développer. Aussitôt dit, aussitôt fait. Pour la venue du RUSH, Berni nous a gracieusement acheté des nouvelles protections de poteaux, une nouvelle sono, des nouveaux pulls etc etc…Noël avant l’heure. Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, l’ex sélectionneur du XV de France nous a réservé une surprise de taille : la réévaluation du salaire de Sylvain au comité avec effet immédiat sous forme de dédommagement de faux frais kilométriques réalisés entre Saint Vincent de Tyrosse et Saint Geours de Marenne dans les Landes afin que l'URSSAF n'y voit que du feu.

     

    Heureux donc qu’on soit enfin sorti d'un système crapuleux où les pots de vins étaient légion et merci Bernard de nous avoir remotivé l'enfant roi avant le Xvrush.

     

    La réserve, grâce à une très belle équipe, a montré le chemin à suivre en s’offrant le derby 32 à 22. Vincent Boileau, que l’on voit moins cette année, était venu pour préparer sa reconversion en s’essayant au Air Plaquage qui vaudra une « poule » amplement méritée.

     

    Faits divers : pas facile de faire garder son calme au Capitaine Ramasse lorsque l’école de rugby débute son opposition sur le terrain principal entre les deux matchs du jour. Certains diront même qu’Alban D et Joël ont dû le contenir dans les douches pendant plus de 10 minutes.

     

    J’avais la lourde responsabilité de rédiger la feuille de match. Et pour jouer le jeu et me mettre en situation réelle de mes prédécesseurs, j’ai décidé de finir à 5 heures la veille et de boire une bouteille de « Grappe Fleurie » conditionnée dans une bouteille plastique dès le petit déjeuner. Je convlète la veuille de patch sans trop de dissiculdés.

     

    Pendant ce temps-là, dans le vestiaire de la première, tout semble en ordre.

     

    Chez les avants :

    Pierre sent la Vodka, Benjamin mange des blancs d’œuf lyophilisés, Olivier vomit et Adrien a encore mis de la crème ultra chauffante sur son visage. Antho lit son livre « Apprendre le Géorgien en 10 heures » et propose à Brieg (qui découpe les codes promo Lay’s dans le catalogue de Noël Leclerc) sa lecture cursive de la semaine dernière : « La culture caucasienne entre 1950 et 1960 ». Juju parle de bouclier et de braquemart pendant que Léo, préférant éviter tout amalgame, précise qu’un braquemart est une « épée courte et large à double tranchant ».

     

    Chez les trois quarts :

    Alex pense à son nouveau job d’acteur de films X (qu’il a obtenu grâce à sa moustache) et aux prochaines scènes pornographiques qu’il doit tourner avec Chantal (amie de longue date de Brigitte Lahaie) dans un remake des « Tontons Tringleurs ». Titouan saigne du nez et Axel médite sur la position la plus efficace pour mettre un cul à un adversaire. Kirikou écoute « Barbie Girl » et « Call Me Maybe » pendant que Manu prend en note les commandes de viande de Malo depuis dix minutes. Louis Le Petit assiste à tout ça sans en faire un fromage (premier jeu de mot très recherché avec la célèbre marque de Camembert. Désolé mais on n’a pas tous le même talent que Dada ni un métier qui nous permet d’écouter France Inter).

     

    Laurent insiste sur la concentration lors de son discours d’avant match. Le coup d’envoi est donné et on se loupe sur la réception... Sans conséquences, bien que le Rush nous met la pression dès les premières minutes. Les plus grands comiques comme Michel Leeb ou Didier Gustin n’auraient alors pas hésité à dire que c’est le « Rush Hour »…..

     

    Heureusement pour nous, Bernard Laporte est passé et, tel le phénix qui renaît de ses cendres, Sylvain Gadé signe son retour de la plus belle des manières en faisant taire les critiques de la presse annonçant qu’il était blessé contre Fontenay parce que c’était trop loin en inscrivant un essai plein d’audace. Comme dirait une personne que je connais, il a « débloqué la situation » en prenant le petit trou qui se présentait (Alex pense alors à une nouvelle scène pour son film).

     

    Nico, en capitaine du jour, fait un festival au pied et catapulte la gonfle entre les perches (Alex pense alors à une nouvelle scène pour son film) et nous permet de prendre le large et « cRUSH » l’écart…(bruit de trompette, en effet, elle est nulle…). On est devant au score mais on subit dans les rucks. Notre attelage Oliv / Gwendal fait une première mi-temps de haute voltige. Pendant que Gwendal plaque, Oliv détruit les mauls, fait le ménage et rentre à l’épaule dans les côtes (de porc) de ceux qui osent s’aventurer dans notre camp. Tout le monde s’envoie mais on a du mal à mettre la main sur le ballon.

     

    Le lanceur adverse, admis la semaine dernière à l’académie de Pizzas Julien Baudin, nous envoie une Régina commandée par son capitaine de touche deux mètres en dehors de l’alignement mais l’arbitre ne voit rien. Juju crie au scandale et se demande pourquoi il n’a pas été arbitré de la sorte depuis le début de la saison. Comme dans chaque bonne pièce de théâtre, un aparté permet de faire le point sur un des personnages principaux ou secondaires. Nous n’échapperons pas à la règle. 

     

    Aparté : (il faut imaginer les phrases qui suivent prononcées à la manière d’un documentaire animalier, merci) C’est devant cette terrible frustration que le Julien Baudin, animal bien connu dans le Nord Loire et dans l’Ouest Vendée, vie mal la transition entre l’automne et l’hiver. Le Julien Baudin est déboussolé, court avec son drapeau de touche à l’opposé de l’endroit où va être lancée la touche, veut sortir du mauvais côté du terrain lorsqu’il reçoit son carton. Il n’a visiblement pas ramassé assez de noisettes pour son hivernage et il caresse donc avec délicatesse les parties intimes du talonneur adverse (Alex a peur qu’on lui propose une nouvelle scène). Son goût pour le combat rapproché et sa précision en touche (il a enfin compris qu’en tant que pizzaiolo, il fallait mettre de la farine sur ses mains avant de lancer) font du bien à l’équipe. Fin de l’aparté.

     

     

    On mène 16 à 11 à la pause car on a pris un essai des méchants. Sylvain remotive ses troupes dans le vestiaire et son message passe comme une lettre à le Poste (jeu de mots volontaire, ASPTT, lettre, poste…vous y êtes ?).

     

    Le public est sceptique car on n’arrive pas à sortir de notre camp et nos adversaires du jour mettent beaucoup d’intensité dans les zones de combat. La seconde période est longue. et on va prendre les devants par Nico au pied, avant une superbe combinaison travaillée à l’entraînement : pénalité que Nico fait exprès de faire rebondir avant la ligne, récupération du ballon et essai dans la foulée. Score final :29 à 11. On a profité de notre supériorité numérique pour prendre le large mais ce fut difficile. Mais un Xvrush ça ne joue pas, ça se gagne !

     

    Mauvaise nouvelle, Benjamin s’est refait mal à l’épaule. Il avait décidé d’arrêter les protéines et son acromio ne le lui a pas pardonné. Kirikou s’est blessé la cheville. Nous leur souhaitons un bon rétablissement.

     

    Deux matchs gagnés, deux matchs avec beaucoup de combat, un Juju qui lance droit, un Dimanche presque parfait.

     

    Je bois aller vigner la seuille de ratch avant de rentrer chez moi.

     

     

    Bonus :

    Incroyable Vincent B qui même sur la lune ne peut échapper à La Poule !

     

     

     

    Gros moyens pour ce Xvrush avec orchestre pour accompagner la sortie des joueurs



    Point d' escarmouche pour ce Xvrush, les demis de mêlée sont néanmoins génétiquement toujours aussi ridicules.

     

    C'est vrai que des fois, on a un peu de mal à fixer les lancers en touche.

     

     

    D'ailleurs, on vient de retrouver le lancer de Julien B de la 58 ème du côté de l'estuaire de la Garonne !

     

     

    Comme toutes les semaines, Laurent Coach présente ses respects au comité. On hâte de voir ses voeux de fin d'année.

     

    Teuf sympatoche au club house le soir, Léo commence à s'intégrer doucement.

     

    Les lundis matins sont un peu durs pour Kirikou.

    https://68.media.tumblr.com/b052d2ca8fa4156da2bc38c52947fba2/tumblr_ofoi4mmJAr1vp2ixso1_500.gif

  • Juniors U18 ( 5 )
  • Cadets U16 ( 9 )
  • Shop ( 1 )
  • La Quinzette (la gazette mensuelle du XV) ( 1 )

    Retrouvez tous les mois l'actualité et la vie du club

Vous êtes ici : Accueil Accueil categories